top of page

Un bleu si bleu 

La cie histoire de ... 

A la recherche d'un bleu, un petit garçon part en exploration 

véronique et wilfried tableau.JPG

Le spectacle

Dans une grande ville, un petit garçon solitaire passe son temps à dessiner. Une nuit, il rêve d’un bleu profond et lumineux. Pour retrouver cette couleur si réconfortante, il part avec son pinceau à la découverte d’horizons inconnus et traverse même les océans ! A chaque étape du voyage, la musique l’accompagne et une rencontre incroyable lui redonne de l’élan. Réussira-t-il à retrouver ce bleu si bleu qu’il a vu dans son rêve ?

Conte musical de et avec Véronique Garin et Wilfried Kufferath

Mise en scène : Gaëlle Amour

Photos : Maryline Gandon

Production : Cie histoire de ... 

Diffusion : Cie La Loge

Sans titre.png

Dés 4 ans

heure.jpg

55 minutes

outils.png

Technicien pour salles équipées

(son et lumière)  

soleil.png

Extérieur : Non

affiche-Un-bleu-si-bleu-vierge2.jpg
nombre de personne.jpg

2 artistes

salle.png

Crèche, écoles, médiathèques, salles équipées

nombre public.png

120 personnes / + si sonorisation 

Représentations

21 déc : Ecole Paris

26 février : la scène des quais Auxerre 

du 16 mars au 1er juin : Aktéon Théâtre à Paris 

11 juillet : Abbaye de Réigny 89

Conditions techniques

À partir de 4 ans 

Durée : 55 minutes 

En tournée : 2 comédiens

Espace scénique

Largeur : 6m Profondeur : 4m

En intérieur

 

Régie Son et lumière

Pour les petites structures et petites salles : autonomie complète. 

En cas de doute, n'hésitez pas à prendre contact avec nous.

 

Montage / démontage

Temps de montage : 2h

Temps de démontage : 1h

 

Jauge 

Au delà de 120 personnes, sonorisation obligatoire avec présence de techniciens son et lumière. Merci de prendre contact avec nous pour plus de précisions.

 

A prévoir

Loge

Petite collation : bouteilles d'eau, café, biscuits.

Note d'intention

Tout commence par un rêve, que se passe-t-il quand on décide de lui courir après ? Certains se le demandent toute leur vie et d’autres décident de transformer cette question en action. C’est le cas de notre jeune héros qui n’a jamais peur de braver l’Inconnu, qui persévère et s’enrichit par le fruit de ses multiples rencontres. Il fuit un quotidien qui ne lui ressemble pas. Tout ce parcours lui révèle que ce qu’il cherche était déjà là, sous ses yeux.

Cette quête met en lumière l’importance de prendre le temps d’observer le monde qui nous entoure et d’en apprécier chaque

nuance. La couleur en est la parfaite illustration. Un bleu ciel ne procure pas la même émotion qu’un bleu roi. De subtiles différences

contribuent à la richesse de nos sociétés.

Nous restons fidèles au texte que nous agrémentons avec des chansons originales. Ce voyage initiatique est propice à la découverte d’univers musicaux très variés : classique, folk, blues caraïbéen, oriental. Hormis le piano, les instruments utilisés sont volontairement peu connus du grand public comme par exemple la kalimba, le tamboa, le tongue drum ou la derbouka. La musique est un personnage à part entière du spectacle.

Tout en poésie et en finesse, ce conte nous invite dès le plus jeune âge à nourrir notre curiosité.

Mise en scène

L’histoire est menée par une narratrice qui incarne tour à tour plusieurs personnages. Son récit est prolongé par des chansons. Elles

ont été écrites dans la perspective de créer une interaction avec le public : Un moment de partage permettant aux enfants d’avoir une attention et une écoute différentes. Cela offre une respiration. Un leitmotiv sert de repère à la narration.

La musique, jouée sur scène, accompagne notre petit garçon tout au long de son parcours et donne une couleur particulière à chacune de ses aventures.

Parallèlement à la musique, la lumière met en valeur différentes tonalités de bleu.

est née en 2016 de la rencontre entre un musicien, Wilfried Kufferath, et d’une comédienne, Véronique Garin.

Chacun étant attiré par l’Art de l’autre, nous avons décidé de prolonger la parole par la musique. Plus qu’un simple accompagnement, elle tient une place prépondérante dans notre travail.

Nous nous sommes donc lancés dans l’écriture de la pièce musicale « Oublie demain » ayant pour thème l’engagement artistique que nous avons créée la saison dernière. Cela nous a confortés dans notre volonté de continuer sur ce chemin-là.

Après avoir évolué chacun de notre côté dans le spectacle jeune public, nous avons choisi d’adapter, pour notre deuxième création

musicale, le conte « Un bleu si bleu » de Jean-François Dumont qui nous tient particulièrement à coeur.

La compagnie histoire de ... 

Véronique Garin 

Wilfried Kufferath 

Véronique débute très tôt le chant. Rapidement elle complète sa formation en la doublant d’une technique de piano. Parallèlement à des études de droit, elle prend conscience que la scène l’intéresse et décide de suivre un enseignement complet en chant, danse, cinéma et théâtre au Studio FAME à Paris pendant 2 ans.

Elle se perfectionne ensuite auprès d’Ada d’Albon et Laurent Azimioara (théâtre de l’Orme), puis intègre les ateliers de la compagnie RL dirigés par René Loyon.

Au théâtre, elle joue dans la comédie Un bébé S'il vous plait, dans le spectacle musical pour enfants La princesse qui chantait faux… mais vraiment faux, deux créations écrites et mises en scène par Joseph Agostini, dans plusieurs mises en scène de Georges Ghika, dont Peer Gynt d’Henrik Ibsen, La Voix humaine de Jean Cocteau et la création Dans le noir, puis assure l’un des rôles principaux dans Conversation entre snobs, écrit et mis en scène par Julie Lautier, et dans La Première de la classe, de Rodolf Sirera, mise en scène par Audrey Franck. Ce fou de Platonov d’Anton Tchekhov, mis en scène par Pier Lamandé, lui offre l’un de ses rôles les plus marquants, celui d’Anna Petrovna.

Avec la troupe du théâtre de l’Orme, elle joue plus de cent cinquante représentations de la pièce « On va faire la cocotte », de Georges Feydeau, mis en scène par Laurent Azimioara.

Durant cinq ans, elle partage également la scène avec le trio vocal Les Filles de la Femme-Poisson.

Elle monte la Compagnie Histoire de… avec son partenaire de jeu et d'écriture Wilfried Kufferath. Ils créent ensemble la pièce musicale Oublie Demain.

Pour le cinéma, elle écrit plusieurs courts-métrages et on la retrouve à l’écran dans Sonate pour femme évoluée de Christian Estevez et Entretien d’embauche de Olivier Lecot.

Après 9 ans de formation classique au conservatoire, Wilfried Kufferath devient pianiste et percussionniste et s’enrichit de la pratique des accordéons et de la scie musicale. En 1999, il rejoint le groupe de chanson française La Gargote avec lequel il donne plus de 900 concerts à Paris, en Province et à l’étranger.

Depuis dix ans, on le retrouve régulièrement sur scène avec de

nombreux contes musicaux pour enfants notamment aux côtés de Sylvain Bernert ou encore Francisca Rosell.

Côté théâtre, Wilfried se forme dès l'adolescence auprès de Hazem El Awadly, comédien et metteur en scène du Théâtre de l'Epée de bois, La Cartoucherie, créateur et directeur du Théâtre Nout à L'Île-Saint-Denis. Avec lui, il se familiarise avec l'oeuvre de Genet, Cocteau, Tchekhov ou bien encore Naguib Mahfouz.

Il poursuit sa formation de comédien au Théâtre de l'Orme aux côtés d'Ada d’Albon et fait la connaissance de Véronique Garin avec laquelle il entreprend l'écriture de « Oublie demain»

Non content de parcourir les scènes de France et de Navarre à longueur d'années, Wilfried enchaîne les projets photographiques, appareil à la main, entre deux tournées, travaillant essentiellement sur le corps et le portrait.

bottom of page